L'arrivée remarquée du tabac en France

    Au cours des deux guerres mondiales

 

Avant la Première Guerre mondiale, les concurrents Marlboro et Camel cherchent de plus en plus à conquérir le marché américain. Les femmes fumeuses, très mal vues, ont été passées sous silence par la publicité américaine jusque dans les années 1910.

 Lors de la Première Guerre mondiale (1914-1918), envoyer du tabac aux soldats était synonyme de patriotisme. Au service militaire, le tabac était distribué gratuitement aux soldats afin de les encourager, les aider à vaincre leurs problèmes et les réconforter. A l'arrière, le tabac était également distribué dans les lieux publics tels que les cinémas.

 C'est le début d'une consommation de tabac européenne, qui connaîtra un essor rapide et fulgurant.

soldats.jpg

 

Nous voyons ici deux soldats dans une tranchée, allumant une cigarette. La cigarette pouvait être considérée comme un facteur de fraternité et conditionnait l'entre-aide entre soldats afin de se réapprovisionner.

 

 

           A la fin de la Première Guerre mondiale, les cigarettiers s'attaquent à une toute nouvelle clientèle: les femmes. Lucky Strike est le premier à créer des tabacs doux qui conviennent à cette nouvelle demande. Il n'est désormais plus honteux pour une femme d'allumer une cigarette. Aux Etats-unis, fumer devient un geste quasi militant. Des années 1920 aux années 1960, le nombre de femmes fumeuses n'a cessé de croître, entraînant avec lui un mouvement primant l'émancipation féminine et la liberté de celles-ci. Dès les années 1930, les journaux féminins mettent en avant des femmes fumeuses, ce qui était considéré comme tabou auparavant.

           Pendant la Deuxième Guerre mondiale, les compagnies de tabacs envoient aux soldats des cigarettes au même titre que les aliments, complétant leur ration journalière. Les cigarettiers se sont offert un marché sûr et stable grâce à ces soldats à la fin de la guerre.

Au début de la guerre, les alliés américains mâchant leurs chewing-gums et fumant leurs cigarettes blondes donnent une image positive à celle-ci, faisant de nouveaux adeptes européens. La consommation de tabac à cette époque ne représentait cependant que moins de 5% de la consommation actuelle.

 

 

 

L'après-guerre

 

              Dans les années 50, les industriels mettent en place des stratégies marketing pour attirer les nouveaux fumeurs et conforter les fumeurs expérimentés. Ils mettent en avant les cigarettes industrielles qui prennent place peu à peu dans nos sociétés, au détriment des cigarettes traditionnelles roulées à la main, des pipes et des cigares.

Le marché du tabac à connu une expansion durant les Trente Glorieuses grâce aux tarifs accessibles et aux publicités très présentes. La consommation a presque doublé en 30 ans et représente environ 5% des recettes de l'État.

 



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site